Blockchain : un nouveau maillon crucial de la finance participative

Blockchain : un nouveau maillon crucial de la finance participative

(La Blochchain au secours du crowdfunding)


La blockchain pourrait transformer la finance participative en créant un « marché secondaire » des titres non cotés et démocratiser ces investissements.

La finance participative intéresse une foule variée de personnes : investisseurs, donateurs, prêteurs.

Un défi important pour les intermédiaires de crowdfunding, c’est d’adapter la gestion de leurs registres à ces différents acteurs.

L’utilisation de la technologie de la blockchain peut apporter une réponse à deux défis :

  • la réduction des coûts de transaction et de traçabilité ;
  • l’échange des titres non cotés (domaine du crowd equity).

Une réduction des coûts de gestion

Avec son caractère traçable et infalsifiable, la technologie de la blockchain est particulièrement intéressante dans son application au crowdfunding toutes familles confondues (prêt, investissements en actions).

La transparence qu’elle permet dans l’enregistrement des transactions, réduits les frais des intermédiaires et permettrait de limiter les risques d’erreurs et de fraudes.

 

Lire la suite sur La Chronique agora.