Les tables de quartier : une innovation sociale toute montréalaise

(pour des quartiers où il fait bon vivre)


 

 

Les Tables de quartier sont des instances de concertation qui réunissent tous les acteurs d'un quartiers (citoyens, communautaires, institutionnels, privés, politiques) et interviennent localement sur l’amélioration des conditions et du cadre de vie des populations, plus particulièrement des populations défavorisées. Le réseau des Tables de quartier montréalais existe depuis quelques décennies, mais s’est consolidé avec la mise sur pied de L’initiative montréalaise de soutien au développement social local en 2006.

 

Le modèle des Tables de quartier est une innovation sociale montréalaise. Le processus de concertation des Tables de quartier est en soi novateur : réunir tous les acteurs d’un milieu (dont les citoyens), tous secteurs d’intervention confondus afin de se donner une vision globale et intégrée du quartier, une planification du développement local et des priorités d’action.

D’ailleurs ce modèle inspire actuellement des initiatives semblables en France. En effet, la démarche des Tables de Quartier a été mise en lumière en France par le rapport sur la politique de la Ville dit rapport « Bacqué-Mechmache ». Ce rapport prenait les Tables de Quartier comme exemple à suivre dans l’objectif de « soutenir la création d’espaces citoyens et les reconnaître ».

La Fédération des Centres Sociaux de France (FCSF), partenaire du collectif Pouvoir d’Agir, s’est emparée de cette idée pour lancer une expérimentation de Tables de Quartier en France. En collaboration avec le collectif Pas Sans Nous, ce sont 12 Tables qui ont été lancées, dans toute la France.

 

Montréal compte un riche et foisonnant réseau d’organismes et d’initiatives citoyennes qui contribuent à lui donner une bonne qualité de vie. Montréal se démarque par son dynamisme citoyen et son sens de la solidarité.

 

Vous pouvez consulter ici une carte de quelques réalisations des tables de quartiers au cours des 20 dernière années.